LE BULLETIN DE LA FÉDÉ

A l´année 2012 s´associe la parution du "Bulletin de la Fédé", nous vous en proposons ici des extraits ...
Faites nous part de vos réflexions, posez vos questions, nous essaierons d´obtenir des réponses et les publierons ici *. e-mail

hippocrate

Bulletin n°9 janvier 2012
Bulletin n°8 janvier 2011
Bulletin n°7 janvier 2010
Bulletin n°6 janvier 2009
Bulletin n°5 janvier 2008
Bulletin n°4 janvier 2006
Bulletin n°3 janvier 2005
Bulletin n°2 avril 2004
Bulletin n°1 janvier 2004


BULLETIN N°10 (janvier 2013)

Pace E Salute per 2013, Cari Amici,
En ce début d'année, les choses, en matière de FMC, sont incertaines, mais Votre Fédération, tient encore la barre et notre agrément par l'OGDPC est toujours d'actualité. Il est difficile de s'imaginer, combien est complexe l'obtention d'un tel agrément. En principe, seules les structures "Nationales" pour beaucoup rattachées à  des syndicats, qui ont de gros moyens logistiques, des secrétariats... ont cet agrément... sauf nous, petite Fédération Corse, qui grâce à  l'abnégation de quelques uns est encore en lice pour l'année à  venir.

Nous ne sommes pas encore à  l'heure des choix des séminaires et comment ils seront exactement organisés. Voici les méthodes validés par la HAS.

Nous vous ferons des propositions dans les semaines à  venir.

Aussi rester à  l'écoute de votre Fédération.

E puru simu qui...

Franà§ois Agostini

BULLETIN N°9 (janvier 2012)

Voeux de la présidente et du vice-président
2011 serait la dernière année de Formation médicale continue (FMC) (et son équivalent conventionné, la FPC) ; une année charnière entre FPC et DPC (Développement Professionnel Continu).

Il est donc acquis qu´en 2012, comme en 2011, FPC et DPC cohabiteront selon les mêmes règles : 8 jours indemnisés par l´OGC toutes actions confondues (FPC + DPC).

La « Fédé », Fédération des associations de FMC de Corse, indépendante des syndicats, agréée par la HAS, l´OGC et les CN-FMC vous propose de nouveaux séminaires et autres surprises pour la période 2012..

Forte de l´expérience de ses membres en FMC la « Fédé » vous proposera, donc pour 2012, des séminaires de « FPC » validantes, indemnisées, centrées sur la prise en charge des patients en ambulatoire. Formations privilégiant les thèmes en rapport avec l´activité réelle du médecin et lui permettant d´être reconnu dans son rôle d´acteur clé du système de santé.

A côté de ces actions « classiques », La Fédé en collaboration avec UiGS proposera, pour celles et ceux, qui ont une âme de pionnier, des démarches de DPC, plus orientées vers l´analyse réflexive de vos pratiques, avec quelques variantes dans leur réalisation (présentielles, non présentielles, mixtes ou par Internet) afin de vous offrir une diversification dans les thèmes, les techniques et les méthodes de travail.

Vivons pleinement le temps présent et rendez-vous dans un an pour voir si nos tutelles ont su s´adapter à nos besoins et nos pratiques et voir ce qu´elles nous proposeront ou nous imposeront. Mais, vous pourrez toujours compter sur « la Fédé » pour vous accompagner dans votre démarche continue d´amélioration des pratiques.

Vi Preggu, un Bon Natale e a Pace e a Salute per Voi e i Vostri.
Dr Nicole CARLOTTI et Dr Francois AGOSTINI

Haut de page

BULLETIN N°8 (janvier 2011)

Les veux de la Présidente
Entrons dans l"année 2011 avec le DPC !!!!
La fédération qui vous accompagne depuis toutes ces années sera comme toujours avec vous pour accomplir cette nouvelle démarche, puisque nous pourrons vous proposer un programme de développement professionnel continu qui, nous l"espérons, répondra à vos attentes et à la singularité de notre région.

Qu"attendez-vous du DPC ? Vous êtes tous convaincus de la nécessité d"actualisation de vos connaissances et d"amélioration de vos pratiques du premier au dernier jour de votre activité. Impliquez-vous avec nous dans cette nouvelle page d"histoire de la formation médicale continue et aidez-nous à adapter cet outil à vos besoins.

D"autre part, pour la dernière année, nous vous proposons des formations comme celles que vous avez connues jusqu´à présent, nous avons retenu 5 thèmes qui, espérons le répondront à vos attentes.

Soyez sûrs quel que soit votre choix, nous continuerons à travailler en toute amitié selon l"esprit qui maintient notre fédération depuis le début.

A l"année prochaine donc, lors d"une formation !!!!!!
Pace e Salute a tutti
Dr Nicole CARLOTTI

Haut de page

BULLETIN N°7 (janvier 2010)

Les veux de la Présidente
L´année 2009, mouvementée à bien des égards, est derrière nous, ne retenons que ce qui concerne l´avenir...

2010 qui débute, devrait voir la mise en place d´un concept nouveau en France : le Développement Professionnel Continu.

Qu´attendent les médecins du DPC ? Tous sont convaincus de la nécessité
d´actualiser leurs connaissances et de les améliorer tout au long de leur activité.
Pourtant, ils ne sont pas satisfaits de tout ce qui s´est fait jusqu´alors. Qu´est-ce qui pourrait les satisfaire ? Comment verraient-ils ce processus d´amélioration des pratiques ?
Même si c´est utopique, essayons d´imaginer en 2010 le « DPC » idéal pour le médecin de terrain.
Les années se succèdent et notre petite « fédé » est toujours là, une équipe soudée, qui s?attache à la formation médicale continue, non pas tant par ce qu´elle va nous rapporter comme points et qualifications mais surtout, parce que nous sommes tous liés par le plaisir d´apprendre, de faire de nouvelles rencontres.
Continuons à faire de la formation médicale continue, elle reste le pilier central de la mise à jour de nos connaissances.
Pace e Salute a tutti
Dr Nicole CARLOTTI

Haut de page

BULLETIN N°6 (janvier 2009)

Les veux de la Présidente
L´année qui s´est écoulée a été une année que l´on pourra qualifier d´année « du naufrage » de la formation médicale. Après de multiples discussions ayant créé de nouvelles « entités » CNFMC, CRNFMC, l´EPP etc.? »
Finalement le dernier projet de loi marquera peut être la fin de la FPC, des CNFMC et de l´OGC.
Probablement cette année saurons-nous enfin quel parcours de formation et d´évaluation devra faire le médecin afin de remplir ce qu´il a toujours fait auparavant, sans gestion comptable : ses missions de soins et d´accompagnement des patients.

Notre fédération loin des querelles institutionnelles et syndicales continue à tenir le cap car ce qui nous guide au-delà de l´obtention de points et autres méandres politico administratifs  c´est le plaisir de nous retrouver en toute confraternité dans le désir d?apprendre et d´évoluer pour faire notre propre A.P.P qui ne serait plus alors notre amélioration des pratiques professionnelle mais plutôt notre appropriation des pratiques professionnelles

Les objectifs de la « fédé » demeurent la qualité et l´innovation pédagogique des formations, la rigueur dans l´organisation, la prestation d´intervenants compétents.

Lors de l´année écoulée en dehors des formations classiques que vous connaissez, nous avons également eu le plaisir d´organiser de nouveau notre congrès « corsica medicina » dédié a notre ami Jean Paul Calistri, ces journées ont été exceptionnelles tant par la qualité de nos intervenants que par l´amitié qui a régné ces deux jours.
Pace e Salute
Dr Nicole CARLOTTI

Haut de page

 
BULLETIN N°5 (janvier 2008)

Les veux de la Présidente
L´année qui s?est achevée a été une année bien difficile pour la « fédé » puisque nous avons eu la tristesse de perdre notre ami, Jean Paul Calistri, notre gouvernail. Comme toujours, hélas, c´est lorsque les gens ne sont plus là que nous réalisons à quel point ils étaient importants. Jean Paul nous était précieux non seulement pour son travail au sein de notre association mais aussi pour son amitié que nous avions la chance de partager. Il m´incombe à présent d´essayer de maintenir le cap qu´il nous avait indiqué. Sous son impulsion en effet la « fédé », depuis sa création, a toujours prôné une FMC de qualité conforme aux besoins des praticiens.

Les objectifs de la « fédé » demeurent la qualité et l´innovation pédagogique des formations, la rigueur dans l´organisation, la prestation d´intervenants compétents. L´équipe reste la même et continuera à travailler en dehors de toute politique et de tout syndicalisme dans l?état d´esprit de convivialité et de partage d´idées qui a toujours été le sien.

La FMC devenue obligatoire dans les textes, est complétée depuis 2004 par l´Evaluation des Pratiques Professionnelles : Cette évaluation personnelle de ses pratiques doit permettre à chaque médecin de se situer dans le cadre de son activité et d´exercer son métier en adéquation avec les données actuelles (DAS) et validées de la science, tout tenant compte des contraintes sociales, environnementales, individuelles et familiales des patients dont il a la charge.
Sur ce point encore, la fédération sera toujours là pour aider et faciliter la démarche d?EPP et de FMC, aux associations qui la composent, et à celles qui veulent les rejoindre .Nous vous proposons aussi de vous aider à tenir le compte des points que vous aurez pu valider tant en formation qu´en évaluation.
Pace e Salute
Dr Nicole CARLOTTI

Haut de page

 
BULLETIN N°4 (janvier 2006)

Les voeux du président
L´année 2005 aura été marquée par une nette progression du taux de participation des médecins, corses et continentaux, à nos séminaires.
Elle aura aussi permis, malgré une conjoncture défavorable, des échanges fructueux, à la fois professionnels et culturels lors des 2èmes Rencontres Médicales Méditerranéennes « CORSICA MEDICINA » à Calvi, nous encourageant ainsi à les pérenniser.
L?année 2005 s?est enfin terminée par l?ouverture de la Formation Professionnelle Conventionnelle aux médecins spécialistes.
En ce début d?année 2006, nous souhaitons vivement que les formations que nous aurons l?occasion de partager, seront de nouvelles expériences, toujours plus enrichissantes tant sur le plan humain que médical
Pace e Salute
Dr Jean Paul CALISTRI

 

EDITO
On l´attendait? Ils l?ont fait ! La FMC indemnisée pour les spécialistes est arrivée. Les séminaires seront mixtes (généralistes et spécialistes) mais il existera d?authentiques séminaires pour spécialistes, le facteur limitant étant le nombre de participants ! Pour certaines spécialités, un regroupement par famille de spécialités sera envisagé.
Bien évidemment la formation sera validante et permettra de comptabiliser des points attestant de la volonté du médecin de suivre une formation médicale continue.
On ne sait toujours pas, pas plus pour les généralistes que pour les spécialistes, quel sera le nombre de points attribués ni précisément quels seront les autres modes de formation qui permettront de comptabiliser d?autres points.
Le point sur l?actualité médicale insulaire :
- on ne peut que se féliciter du succès de Corsica Medicina qui a mobilisé de nombreux confrères locaux, mais aussi continentaux, attirés par la qualité des intervenants de cette journée où on a pu appréhender de façon interactive l?actualité des troubles du sommeil, la difficile adolescence ou les progrès dans le traitement des hernies discales entre autres thèmes passionnants?- on rappelle le travail de Sophie Fauconnier sur les cancers de la thyroïde en Corse et sa démarche analytique louable pour évaluer les effets possibles du « fameux nuage » post-Tchernobyl sur leur incidence. La collecte des données se poursuit et sera publiée dans sa thèse. Le recueil des cas se fait de façon anonyme au moyen des fiches qu?elle a fait parvenir à chaque médecin de Corse.
- quant aux séminaires de formation proposés par la fédé : 6 sont au programme cette année. Nous avons comme d?habitude ½uvré pour répondre à vos attentes.
Dr GABRIELLI Laurence

Haut de page

 
BULLETIN N°3 (janvier 2005)

Les voeux du président
L´année 2004, qui restera sans doute marquée par la violence, s?est terminée par une catastrophe humanitaire sans précédent mais, fort heureusement, aura permis une mobilisation mondiale des énergies pour venir en aide aux millions de sinistrés.
En cette période de v½ux, pour 2005 je souhaite ardemment que cet embryon d?humanisme planétaire se poursuive, s?amplifie, pousse peut être les « grands de ce monde » à s?interroger sur les causes de tous ces évènements, à apprendre le respect des autres et de la nature.
Pour ce qui concerne notre petite, mais ô combien précieuse, île, j?espère que la phrase que l?on prononce traditionnellement, à cette occasion, prendra tout son sens :
Pace e Salute
Dr Jean Paul CALISTRI

 

EDITO " Ouh Là ! "
Où en sommes nous de la permanence des soins ?
On se réunit, on parle, on crie, on commente, on se calme et on recommence.
Où en sommes nous du médecin référent ?
On ne le paye plus mais il fera toujours plus de sale boulot.
Où en sommes nous de la médecine spécialisée libérale ?
On continue à la dénigrer
Diviser et mieux régner telle est notre devise.
Et surtout continuons à subir des réformes toutes plus débiles et pernicieuses les unes que les autres. C?est vraiment ce que nous savons faire de mieux.
Bonne année 2005 à tous quand même !
Dr GABRIELLI Laurence

 

SYNDROME DES YUPPIES CHEZ LES SPECIALISTES "e; 2a "...
Le « CAR FMC » est en panne?Manque de carburant ???
Chauffeurs atteints du syndrome « épuisement » ???
Passagers aux abonnés absents ?
Perdus dans le brouillard professionnel : struggle for life !!! Convention/déconvention?
Permanence des soins et à quelle sauce ?????
Cotation/décote?.
A quelle CNAM seront nous mangés ???
Pas de temps pour la « proxi-fmc »? profitons de quelques éclaircies pour aller en excursions et voir comment elle se porte plus loin? Et rapporter la bonne parole dans nos valises?Il paraît que le ciel est toujours plus beau ailleurs, mais concernant la F.M.C. à en lire le bulletin national, mauvais temps sur la région PACA, pas grand-chose au programme?Ouf !!! l?honneur est sauf?.D?après les R.G. les passages sont peu nombreux?A bientôt sous le soleil, c?est bon pour le moral?Même pour celui de la FMC.
Docteur Noëlle AMBROGI

Haut de page

 
BULLETIN N°2 (avril 2004)

EDITO " 6 mois plus tard ... "
On prend les mêmes et on recommence.
Où en est-on de la FMC ? Il parait que l?on en a parlé à notre nouveau ministre, qui donne beaucoup dans les consultations en ce moment (au moins un point en commun avec nous) mais rien n?en est ressorti de tangible. On verra en juin ? Certains attendent le discours de Jacques Chirac le 14 juillet il parait qu?il lâchera les grandes orientations (ce qui nous attend ou bien le jeu de « A quelle sauce tu veux que je te mange petit mouton ? » de la politique de santé - Et puis reviendra la rentrée ... Youpi ! Bientôt l?heure du prochain édito...
Dr GABRIELLI Laurence

 

LA PERMANENCE DES SOINS
La permanence des soins, sujet sensible s?il en est, va être au centre de nombreux débats ( peut-être houleux ) dans les mois à venir ; en effet à la suite des mouvements de contestation des médecins libéraux, devant une démographie médicale vacillante et un système au bord de la faillite, plusieurs modifications ont été apportées par décret à la loi en septembre 2003 ; le principal étant que la participation à la PDS n?est désormais plus obligatoire pour les médecins libéraux mais basée sur le volontariat ; d?autre part son organisation sera prise en charge par les pouvoirs publics par l?intermédiaire de CODAMUPS au niveau régional.
Toujours très mobilisés les médecins généralistes de Corse du Sud ont créé en Février de cette année l?ADOPS 2A, association d?organisation de la PDS par les médecins libéraux, afin de défendre leur position au sein de ces CODAMUPS ; une ADOPS 2B a été portée sur les fonds baptismaux il y a peu ; l?ambition de tous étant de se fédérer au seins d?une ADOPS CORSE capable de regrouper toutes les énergies ; et il en faudra !
Une charte de PDS a été élaborée par l?ADOPS 2A après consultation de l?ensemble des MG de Corse du Sud ; elle devrait être présentée et défendue lors de la tenue du prochain CODAMUPS.
Car le constat est amer : pénibilité du travail, secteurs étendus, gardes répétitives pour une rémunération misérable ( 4 euros/heure ) ; l?avenir est encore plus sombre avec ? des médecins du rural partant à la retraite avant 2010 ; pour éviter le pire il faut absolument que les pouvoirs publics prennent en compte les revendications de base : rémunération digne de ce nom ( 3C/heure en garde ) , repos compensateurs, régulation centralisée, maintien des secteurs géographiques , mise à disposition de moyens de transport ; c?est à ce prix que l?on pourra assumer une PDS cohérente et surtout motiver les jeunes MG afin qu?ils acceptent de (re)travailler dans le rural. Mais le combat, car cela en sera un, semble difficile si l?on se réfère à ce qu?il se passe dans les CODAMUPS du Continent avec de nombreuses situations de blocage entre les médecins et les pouvoirs publics.
En attendant un tableau de garde est assuré en Corse du Sud jusqu?au 31 Mai 2004, date à partir de laquelle le Conseil de l?ordre transmettra le bébé aux pouvoirs publics avec un risque de marasme évident s?ils ne réagissent pas au plus vite.
Dr POGGI Dominique

 

EN BREF
Le 26 mars dernier le Dr ALBERTINI François, qui se rendait sur une urgence au village de Vescovato, a été arrêté à Arena pour excès de vitesse alors qu?il roulait à 90km/h (vitesse limitée à 50 Km/h) avec retrait immédiat du permis pour 1 mois ! Le conseil de l?Ordre est intervenu 4 fois auprès du préfet. Ce dernier a, semble-t-il, refusé catégoriquement de s?occuper de l?affaire. Pendant tout ce temps Le docteur a donc dû solliciter son père, âgé, pour le véhiculer lors de ses visites, y compris pendant ses garde ...
Dr LOVISI Jacqueline

Haut de page

 
BULLETIN N°1 (janvier 2004)

Les voeux du président
L´année 2003 a permis l´élection du nouveau Bureau de la Fédération Corse de Formation Médicale Continue, la nomination de délégués, à votre écoute dans les microrégions, et la mise en place d?un secrétariat qui, nous l?espérons, pourra répondre à vos attentes. A l?année 2004, nous souhaiterions associer la parution d?un bulletin d?information trimestriel qui pourrait devenir non seulement un outil de communication au service de chacun mais aussi un " espace de dialogue " pour les associations et la " Fédé ", concrétisant ainsi nos voeux les plus chers, à savoir une " Fédé " en dehors de toute lutte d?influence, où l?on puisse parler sans arrière pensée, travailler en toute convivialité, " se rencontrer " ...
Pace e Salute
Dr Jean Paul CALISTRI

Haut de page

 

EDITO " Réveiller le chat qui dort "
La FMC n´est pas intégrée par l´ensemble de notre profession. De l´obligation jusqu´à l´incitation, on en aura vu de toutes les couleurs. Si en PACA (chiffres communiqués par nos amis de l´UREMEC) 30% des confrères suivent régulièrement des réunions de FMC, en CORSE, nous en sommes loin !
Beaucoup de chats ronronnent, dans leur abri douillet, continuent à exercer une médecine immuable et non évaluée ..., que par eux-mêmes, la jugeant complaisamment " plutôt bonne ".
La FMC ne sert pas à se donner bonne conscience ni à faire réaliser des économies à la Sécu. Laissons tomber ces combats d?arrière garde ! La médecine évolue très vite.
Non seulement il faut proposer aux patients une médecine et une thérapeutique pertinentes, mais aussi, être au fait des néo-pathologies. Halte aux individualités, aux luttes fratricides, aux confrères plantés comme des i au sommet de leur tour d´ivoire.
Restons simples et solidaires.
La FMC associative, en général réalisée dans un cadre convivial et interactif facilite l´apprentissage et les acquisitions pratiques, bien mieux que les congrès ou les visites condescendantes des pairs-supérieurs, qui dispensent ce fastidieux enseignement vertical tant honni au cours du DCEM !
En confrontant sa pratique (ex : fonctionnement par groupe de pairs), le médecin s´améliore.
Le groupe produit plus que la somme des individus.
L´évaluation quant à elle devient le logique aboutissement de cette démarche qui d´individuelle devient l´intérêt d?un groupe.
L´évaluation en CORSE pourrait être collective.
Les chats sportifs n´ont donc rien à craindre.
Dr GABRIELLI Laurence

 

(*) Ne pourront être publiées (nominativement ou anonymement selon les desideratas) que des réflexions, questions/réponses, etc., confirmées par leurs auteurs, et sous leur seule responsabilité... En foi de quoi les réflexions, questions/réponses, etc., à caractère délictueux, et/ou dont le contenu pourrait exposer leurs auteurs à des poursuites pénales, ne sauraient engager la responsabilité de ce site et de ses auteurs (cf Charte Corsicamed)